Bonbons

Bonbons Traditionnels: Cadeaux Gourmand | Comptoir Nourisson

Bonbon : n°1 des confiseries

Le Comptoir Nourisson vous propose des bonbons et sucettes artisanales dans toutes les meilleures catégories : des sucres d'orge aux bonbons qui ont bercé votre enfance comme les mythiques fraises à la guimauve, en passant par les bonbons au miel à la douceur incomparable, aux soucoupes pétillantes qui explosent en bouche, ainsi que les fameuses sucettes à l'ancienne ou encore toute une gamme de popcorns au caramel...

Alors, vous vous souvenez des Roudoudous, Frizzy Pazzy, Pierrot Gourmand, Coco Boer ou autres colliers de bonbecs ? N'hésitez pas à visiter la rubrique Confiseries du Comptoir Nourisson et commandez vos bonbons en ligne.

NB: Inutile de rechercher ici ces confiseries un peu molles en forme d’ours ou de crocodiles. Le comptoir Nourisson n'est pas distributeur de bonbons gélifiés fabriqués industriellement avec un mélange de gélatine d’origine porcine et bourré de colorants.

Bonbon : définition

On peut définir le bonbon comme étant une confiserie aromatisée avec des arômes sucrés et ou acidulés, et des goûts de fruits, de plantes ou parfois de soda, et généralement colorée.

Les bonbons sont généralement conditionnés en sachet, emballés individuellement ou non, bien qu'à l'origine, les confiseurs les vendait plutôt en vrac.

Le bonbon est un marché international qui s'est développé dans le monde entier, quelques soient la culture et les habitudes alimentaires, et la cible principal est évidemment les enfants, pour qui ce plaisir est généralement synonyme de récompense.

La fabuleuse histoire du Bonbon

En réalité, le bonbon est devenu un produit de grande consommation depuis assez peu de temps. Ce n’est en effet qu'avec le développement de l’industrie agro-alimentaire et notamment la construction des usines sucrières utilisant la betterave à sucre comme matière première que le marché de la confiserie s’est développé et s’est ouvert au plus grand nombre, grâce à l'amélioration de la rentabilité.

Auparavant, les confiseries n'étaient accessibles qu'aux couches de la société les plus aisées, le bonbon était un produit de luxe distribué dans des confiseries haut de gamme uniquement.

Origine du bonbon

Du médicament au bonbon

Parmi les premiers médicaments proposés contre ou en prévention des maladies, on retrouve de manière très étonnante au prime abord les confiseries.

Pendant des siècles , les hommes ont lutté contre les maladies et les épidémies avec des moyens qui peuvent nous sembler dérisoires de nos jours, voir même ridicules et délirants.

Avant l'arrivée des médicaments, des antibiotiques, des vaccins et de l'industrie pharmaceutique, les hommes ont toujours utiliser les plantes ou les épices, mais aussi parfois dans certains pays des éléments naturels d’origine animale (serpents, déjections diverses, bave de crapaud…).

Mais les sucreries et les confiseries notamment à base de fruits ont également été utilisées pour soigner certains maux : fruits confis, pâte d'amande, nougats, pâtes de fruits etc...

Antiquité

Les origines du bonbon remonteraient à 600 ans avant Jésus Christ où une légende raconte que les perses auraient découvert une forme de roseau qui fabrique du miel sans abeilles. A priori, l'ancêtre de la canne à sucre.

2 siècles plus tard, la canne à sucre fut réellement implantée dans les pays méditerranéens notamment par Alexandre le Grand. Les peuples grecs et romains utilisaient alors le sucre de cannes pour ses vertus thérapeutiques notamment pour traiter les maux de l'appareil digestif (estomac, intestins, vessis) ou pour "purger" les reins.

1er millénaire

Difficile de retrouver les traces de la culture de la canne à sucre avant la fin du 1er millénaire où elle apparait u Moyen Orient, puis en Europe où elle est est rapportée à partir de 1o96 par les chrétiens lors des premières croisades.

Mais son utilisation reste principalement destinée aux traitements thérapeutiques prescris par les médecins notamment pour régler les problèmes liés à la digestion avec les premiers fruits confits et marmelades (pommes, coings etc). Un marché dont les pharmaciens de l'époque, les "apothicaires", vont se réserver pendant de longues années.

Moyen Age

A tel point qu'en 1484, le syndicat français des apothicaires demande carrément au roi Charles Vlll de leur octroyer une exclusivité pour la vente des épices et du sucre de canne, et ce afin de se réserver ce commerce de plus en plus lucratif.

C'est ainsi que le commerce des épices, des cires, du sucre et des confitures devient le monopole des apothicaires, ce qui d'ailleurs participera au maintien du prix du sucre à un niveau très élevé pendant de longues années, et retardera sa démocratisation ainsi que son introduction dans la gastronomie française.

Du sucre "médicament" au sucre "poison"

D’autres confiseries vont faire leur apparition au fil des années et même si on leur donne quelques vertus, comme le calisson d’Aix qui était sensé lutter contre la peste, c'est plutôt par superstition qu'on les consomme, voir même par pure gourmandise.

Petit à petit, le sucre devient même sujet de lourdes critiques de la part des médecins qui dénoncent même l'excès de consommation de sucre se transformant potentiellement en poison.

Le médecin du roi Henri IV, Joseph Du Chesne n'hésite pas à prévenir : "Sous sa blancheur du sucre se cache une grande noirceur".

On aurait alors eu du mal à imaginer les ravages que le sucre ferait des siècles plus tard, responsable de l'obésité de millions de gens, et de nombreux problèmes médicaux, cardio-vasculaires, dentaires ou autres dans notre société moderne.

Du médicament à la gourmandise

 A  la fin du 15ème siècle, le sucre va petit à petit être être utilisé dans certaines recettes de cuisine notamment pour les desserts, ce qui, à l'instar de la consommation de thé, va transformer son utilisation à titre exclusivement thérapeutique à une consommation gourmande, mais qui reste réservée aux bourgeois compte tenu du prix élevé (et des taxes qu'il faut supporter).

C’est à la fin du moyen âge qu’un cuisinier invente les "épices en chambre" plus communément appelé le "boutehors" qui désigne le tout dernier élément d'un repas, volontiers servi dans une autre pièce. Il a ainsi l’idée de préparer ensemble différentes épices : pignons, amandes, cannelle, et gingembre roulés dans du sucre et rissolées dans une poêle, dégustées pour clôturer un repas trop riche… Il s'agit de la première confiserie connue dans les livres de cuisine française.

La démocratisation

Comme les épices ou le thé, le statut du sucre est donc passé de simple médicament à celui de denrée alimentaire, et même d'aliment raffiné et jugé bon pour la santé.

Puis avec l’arrivée du sucre en gros volume en France notamment en provenance des Antilles et la baisse de son prix de revient, le sucre a commencer à pénétrer toutes les couches de la société.

Avec le développement massif du commerce de la canne à sucre, d’autres bonbons font rapidement leur apparition : c'est d'abord le nougat blanc, la praline mais également le sucre d’orge, puis les pastilles et les inévitables marrons glacés (voir nos autres rubriques dans le menu Confiseries). Plus tard, les confiseurs s'en donnent à cœur joie : le berlingot, la guimauve, le fondant, la nougatine, le réglisse débarquent littéralement sur le marché.

Mais c’est l'arrivée du sucre de betteraves en France qui va permettre à de nombreux artisans confiseurs de donner leurs lettres de noblesse aux bonbons et confiseries en tout genre, avec des créations artisanales mariant souvent textures et saveurs issus de toutes les régions.


C'est ensuite au 20ème siècle que les productions artisanales vont être progressivement remplacées par la production industrielle en plein boom. La consommation augmente et la concurrence s’internationalise et de grands groupes agro-alimentaires s'emparent de ce marché. 
Mais au comptoir Nourisson, vous ne trouverez pas de bonbons Haribo, Haribo c'est pas ici ! 

Nous sommes restés fidèles aux confiseries artisanales pour votre plus grand plaisir.

Les bonbons du Comptoir Nourisson

Nos marques

Replongez dans vos souvenirs d’ enfance grâce à notre sélection de bonbons aux saveurs d’antan fabriqués dans le plus grand respect de la confiserie artisanale :  Sucettes à l'ancienne, sucettes aux chocolats, grandes bouteilles de bonbons à l’ancienne Sophie M, Sachets de bonbons à l’ancienne Maffren Confiseur au coquelicot ou au miel, Pop-Corn gourmets Cocoripop, Bonbons au cœur liquide de la Maison Pecou

Nos Bonbons

Tous ces bonbons sont à consommer sans modération, tout au long de la journée... et la gourmandise n’a pas d’âge. Un large choix de bonbons traditionnels vous est proposé : violettes de Toulouse, Coquelicots de Nemours, Froufrous de Rouen… ou encore des bonbons parmi les plus grands classiques modernes : pop-corn, soucoupes, sucettes en chocolat, colliers, oursons, bouteilles sodas.

Laissez-vous tenter par cette farandole de bonbons qui répondent à tous les goûts quelque soit votre âge.


Conseil d'utilisation et de livraison

1- Comment Commander vos bonbons en ligne

  1. Utiliser la zone de recherche en haut à droite ou le menu général sur le site web (rayon Confiserie)
  2. Utiliser le menu sur la gauche pour faciliter votre navigation et cliquez sur les liens qui vous intéressent
  3. Faire votre sélection dans les résultats, cliquer sur le ou les article(s) souhaité(s) et ajuster la quantité en stock
  4. Ajouter au panier votre achat et vérifier le prix total
  5. Choisir le mode de livraison : nos produits sont disponibles en clic & collect (retrait en magasin), en livraison en Boutiques Point Relais en France Métropolitaine ou à domicile dans le monde entier. Nous ne faisons pas de livraison par coursier, même à Paris.
  6. Saisir les coordonnées et adresse dans la fiche client et le mot de passe
  7. Choisir parmi les cartes de paiement proposées
  8. Valider votre paiement, votre commande est confirmé par un e-mail envoyé par le service client
  9. N'oubliez pas de vous inscrire à la liste newsletter pour profiter de tous nos avantages, conseils offres et promotions.

2- Comment contacter le service client en France Métropolitaine :

Si vous avez des questions ou si vous souhaitez nous donner votre avis, n'hésitez pas à prendre contact avec nous (en langue française ou anglais) :

 - Par e-mail : contact@comptoirnourisson.com (en mentionnant le produit en objet de votre email - langues acceptées : français et anglais) ou sur la page contact

 - Par téléphone : 01 47 81 07 89

 

3- Dans quels pays pouvez-vous recevoir nos produits ?

Europe : France, Monaco, Allemagne, Belgique, Pays Bas, Autriche, Italie, Vatican, Suisse, Lichtenstein, Ile Féroé, Algérie, Maroc, Tunisie, Guadeloupe, Martinique, Réunion, Luxembourg,, Espagne, Gibraltar, Portugal, Danemark, Suède, Groenland, Grèce, Chypre, Macédoine, Mayotte, Saint Barthélémy, Royaume Uni, Jersey , Guernesey, Estonie, Hongrie, Lettonie, Croatie, Ile canaries, Montenegro, Saint Pierre et Miquelon, Irlande, Ile de man, Lituanie, Pologne, Roumanie, Albanie, Bosnie Herzegovine, Arménie, Saint Martin(Antilles françaises), Slovaquie, Slovénie, République Tchèque, Azerbaidjian, Biélorussie, Bulgarie, Géorgie, Moldavie, Serbie, Turquie, Malte, Ukraine, Finlande, Islande, Norvège

Il y a 26 produits.

Affichage 1-20 de 26 article(s)